La crise aurait sa solution : remettre les Français au travail !

Emploi

Les Français ne travaillent pas assez, voici ce qu’affirme le Medef dans un ensemble de propositions pour relancer l’économie. Le document, présenté par Hervé Mariton sur iTélé, a relancé le débat.

Essayons donc d’y voir plus clair…

La semaine française serait trop courte

Aborder le thème du travail est délicat, car il n’existe pas seulement des contrats à temps plein ou temps partiel. La différence est également importante entre les salariés et les travailleurs indépendants. Pour les premiers, la semaine comprend 40,7 heures, soit une de moins que l’Allemagne ou l’Espagne (41,7 heures), mais deux de plus que le Danemark (38,8 heures) ou juste autant que l’Italie (40,4 heures).
Pour ce qui est  des indépendants, notre pays est le quatrième plus travailleur : avec 48 heures de travail par semaine, seules la Belgique, la Turquie et la Grèce la devance.
Par ailleurs, là où Hervé Mariton semble se tromper, c’est surtout sur le thème du temps partiel. Résultat, la moyenne française, pour les salariés, devient bien supérieure à celle des Allemands : 37,5 heures contre 35,3 heures.

La France, championne de la productivité

Evoquer le temps de travail est une chose, mais à quoi servent des employés qui ne produisent rien ?
Si Hervé Mariton n’évoque que la durée du travail, c’est qu’il est probablement impressionné par l’efficacité des Français. Avec un taux de productivité de 125,5 contre 106,3 en Allemagne (le taux est calculé en divisant le PNB, par le nombre d’employés), le salarié lambda français pourrait donc partir à la retraite 20 % plus tôt que son équivalent Allemand, à temps de travail égal.

Alors Hervé, paresseuse ta France ?