Tarifs différents selon les clients : le cas Oxerad

Uncategorized

L’explosion du e-commerce a engendré la naissance de plusieurs stratégies de vente qui ont pour but de fidéliser les clients et surtout d’en attirer d’autres. Pour Oxerad, un grand distributeur industriel français, il a dû prendre en considération le profil de ses clients pour pouvoir adapter ses prix. Ainsi, il a créé 2 types de clients : petits et grands comptes.

Personnalisation des prix

Pour mieux fidéliser ses clients potentiels, Oxerad a mis en œuvre la stratégie de « pricing » pour satisfaire sa clientèle. Sur leur site, quand un acheteur en ligne est connecté, il voit apparaître le « prix public ». Cette tarification change quand ce même client se connecte avec son identifiant et son mot de passe. Ainsi, pour les petits clients, le distributeur accorde par exemple une remise de 10 %. Les grands comtes, quant à eux, demandent une précision de prix pour chaque article. Donc, ils reçoivent les tarifications correspondantes lorsqu’ils se connectent sur le site.

Travail d’interfaçage

Le fournisseur industriel est allé encore plus loin avec les grands comptes. Pour obtenir plus d’efficacité, ces catégories de clients souhaitent que leurs achats sur les places de marché soient en connexion directe avec leur réseau informatique. D’où la nécessité pour le distributeur de mettre en place un outil d’interfaçage avec les grands comptes. L’autre défi majeur se trouve également dans la tarification des produits en utilisant un catalogue papier de 1000 pages avec des prix publics de 30.000 articles et la déduction des remises.

Un travail de titan pour la mise en ligne du catalogue

La digitalisation du catalogue papier a nécessité 5 ans de travail selon un responsable de l’entreprise. Actuellement, Oxerad déploie des responsables de contenu afin d’optimiser le référencement de chaque produit sur le site. Ils ont également pour rôle d’adapter le nom des produits en fonction des recherches effectuées par les clients. En outre, afin de mettre en ligne un catalogue de 60000 références avec les sites tiers, il faut correspondre la classification des produits sur le site avec celle des différentes places de marché.