Glossophobie : Comment la maîtriser ?

Formation

Dans le monde professionnel, il est impératif qu’à un moment ou un autre, on soit amené à parler en public. C’est souvent le cas pour un cadre, mais en général, tout employé est susceptible de s’exprimer pendant une réunion. Dans ce cas, la glossophobie ou la peur de la prise de la parole fait son apparition. Comment y remédier ?

Quelle en est la cause et comment elle se manifeste ?

La glossophobie est une forme de peur ou d’anxiété qui ne se manifeste que lorsqu’on est contraint à parler en public ou du moins devant un groupe de personne. Elle est très liée à la phobie sociale qui en est souvent la cause. La glossophobie est aussi suscitée par une peur du ridicule ou d’être jugé. Tout cela se manifeste par la perte de tout moyen de parole et par du stress occasionnant un sentiment de panique.

Comment l’appréhender ?

Parler en public nécessite une bonne dose de préparation tant mentalement que physiquement. La préparation mentale se fait en établissant au préalable un plan du discourt qu’on va prononcer. Cela engendre une certaine confiance en soi, mais permet aussi de se repérer lors des débats. Quant à la préparation physique, il faut se mettre à l’aise dans sa peau en favorisant des objets ou des habits avec lesquels on se sent bien. Si tout cela ne marche pas, il est important de faire des séances de psychothérapie !

Les atouts pour être un bon conférencier

Faire une conférence, c’est avant tout, véhiculer une idée via une présentation orale. Et ce, avec n’importe quel genre d’auditeur. Le secret c’est de savoir s’adapter avec la situation. Un bon conférencier doit avoir de l’estime en lui pour valoriser ses arguments, sans oublier de savoir illustrer ses propos par des exemples concrets et des anecdotes diverses. L’élément indispensable pour une bonne conférence est de savoir donner du temps à son public. Cela leur permet de mieux appréhender les arguments.