Créer son entreprise en Suisse

Comment créer sa société en Suisse ?

damien Travail

Vous avez pour projet de créer une société, et d’installer son siège social en Suisse ? Vous avez bien raison … La Suisse est l’un des pays le plus recherché pour créer son entreprise en raison de sa stabilité politique et économique, de sa situation centrale en Europe et de son cadre juridique libéral. Aussi, il n’est donc pas étonnant que la Suisse offre de nombreuses opportunités commerciales. La constitution suisse permet à quiconque, y compris les étrangers, de diriger une petite entreprise en Suisse ou de créer une société ou d’y détenir un intérêt financier. Les entrepreneurs doivent avoir une idée précise de ce qu’ils veulent faire en Suisse avant de s’y installer pour y créer une entreprise.
Découvrons dans cet article les avantages à créer son entreprise en Suisse et comment faire.

 

Quels sont les avantages de créer sa société en Suisse ?

Il existe bien des raisons de vouloir créer son entreprise en Suisse :

  • Une économie et une monnaie fortes
  • Siège social de nombreuses multinationales
  • Une administration efficace et fiable
  • Le marché du travail libéral
  • Système fiscal libéral
  • Un centre financier important
  • L’infrastructure et la gestion fonctionnent de manière efficace et excellente
  • Une économie politiquement stable
  • Un pays multiculturel privilégiant l’anglais

Étapes à suivre pour créer votre entreprise suisse

Commencez par faire des recherches

Vos premières démarches doivent se limiter à une étude du marché suisse. Découvrez qui sont vos concurrents et si le marché peut soutenir l’activité que vous envisagez. Vous pouvez également rechercher un nom de société et vérifier si le nom que vous souhaitez est déjà enregistré au registre du commerce suisse. Ensuite, effectuez une recherche pour voir si votre idée est réalisable. Il s’agit de rassembler, d’analyser et d’évaluer les informations qui vous aideront à formuler votre objectif.

Enregistrer un nom de société

Une fois que vous avez fait des recherches et décidé du type d’entreprise que vous souhaitez créer, l’étape idéale suivante consiste à enregistrer le nom de votre société. À ce stade, assurez-vous que vous respectez la législation suisse en matière d’enregistrement des noms de sociétés et choisissez le nom. Après avoir pris votre décision, soumettez-la au registre suisse des sociétés pour approbation.

Choisir une structure d’entreprise

Il y a un certain nombre de choses à prendre en compte avant d’enregistrer une entreprise en Suisse, car la structure même de l’entreprise dépend de ce que faîtes exactement comme business. En effet, il existe six types d’entreprises différentes parmi lesquelles vous devrez choisir pour la structure de votre entreprise en Suisse :

1. L’entreprise individuelle

Une entreprise individuelle, également appelée entreprise unipersonnelle, est celle où un entrepreneur est lui-même propriétaire de la société et ne partage ni les profits ni les pertes. Ce type d’entreprise est généralement engagé dans le commerce, la fabrication et la vente et n’a pas de personnalité juridique. N’importe qui peut créer une entreprise individuelle à tout moment et commencer immédiatement ses activités

2. Société à responsabilité limitée

La société suisse « Gesellschaft mit beschränkter Haftung » ou en abrégé « GmbH » est une société à responsabilité limitée établie dans les cas où les fondateurs n’ont accès qu’à un montant limité pour le capital investi dans la société. La GmbH peut être définie comme une société de capitaux dotée d’une personnalité juridique distincte dans laquelle une ou plusieurs personnes physiques ou morales participent.

3. Société en commandite

Ce type de structure juridique est particulièrement adapté aux petites entreprises privées. Elle est souvent préférée après lorsqu’une société en nom collectif a besoin d’étendre la base de son financement. En Suisse, la société en commandite ne nécessite pas de capital de départ. Les commanditaires (investisseurs et créanciers) assument des responsabilités subsidiaires et solidaires, jusqu’à concurrence du montant total de leur part.

4. Société publique de participation

Cette structure juridique est l’une des plus populaires et des plus répandues en Suisse. Toutefois, ce n’est pas seulement la diffusion de cette forme juridique respective qui est la plus élevée, mais aussi sa réputation. Ici, la responsabilité de chaque associé est limitée à la hauteur du capital social déposé par lui. Il est également avantageux pour une CSP en Suisse d’être détenue à 100% par des étrangers.

5. Succursale

Une société établie dans un pays étranger peut établir sa succursale en Suisse pour autant qu’elle respecte le droit suisse. Elle doit enregistrer sa société au registre des sociétés de son lieu d’implantation en Suisse. La succursale est juridiquement dépendante du siège social et n’a donc pas de personnalité juridique. Elle doit exercer le même type d’activité commerciale que la société mère et former un ensemble commercial avec celle-ci.

6. Bureau de représentation

Le bureau de représentation en Suisse est plus flexible que la succursale. Mais, contrairement à la succursale, un RO n’est pas autorisé à exercer des activités de nature professionnelle et est également soumis à une contribution économique territoriale. Il peut employer du personnel et faire des études de marché, mais il ne peut exercer aucune autre activité.
Pour les étrangers qui souhaitent créer une entreprise en Suisse, il est important de noter qu’ils doivent être résidents suisses ou avoir une entité juridique suisse ou un partenaire qui est résident suisse. L’étape suivante consiste à enregistrer votre entreprise au registre du commerce de Suisse.

Enregistrer une petite entreprise en Suisse

Il vous est possible de faire représenter votre société en Suisse via le mandat d’administrateur en Suisse et de gérant local

Au moins un des administrateurs doit être résident suisse pour votre société. La procédure d’enregistrement d’une petite entreprise au registre suisse des sociétés est simple, pour autant que vous ayez connaissance de tous les documents nécessaires qui doivent être soumis au registre.

 

L’inscription au registre des dépôts

Selon l’entité commerciale et l’activité commerciale suivie par votre société, vous pouvez être tenu de vous inscrire aux fins de l’impôt. Une fois la procédure de constitution terminée, vous devez envoyer une demande à l’Administration fédérale des contributions.

Et vous, avez-vous créer votre entreprise en Suisse ou prévoyez-vous de le faire ? N’hésitez pas à partager vos conseils ou à relater votre expérience en laissant un commentaire ci-dessous.